PostHeaderIcon Panneaux solaires thermiques Paysan Breton du 10 au 16 juin 2011

Le soleil breton chauffe l’eau des veaux

Photo des panneaux (96m2)

À travers une porte ouverte, l’organisation de producteurs Coopéva communiquera sur la thématique de l’énergie à l’occasion de ses 25 ans

VEAU DE BOUCHERIE

« Dans un bâtiment veau de boucherie le coût de production d’eau chaude varie du simple au triple. Or, lorsque l’on se situe à 12 €/ veau, on peut mettre en œuvre des solutions pour baisser rapidement ce cout à 6-7€. D’où de sacrés gains, au bout du compte, si l’on multiplie par le nombre de veaux sortis », souligne Yvon Prigent, président de la coopéva. La coopérative, qui fête ses 25 ans, entend justement, à cette occasion, mettre l’accent sur la problématique énergie, qui sera de plus en plus cruciale à l’avenir pour la rentabilité des ateliers. Economies d’énergies mais aussi énergies renouvelables (solaire) seront donc au programme de la porte ouverte organisée le 17 juin avec plusieurs partenaires.

Rénovation globale

« Via cette journée, nous souhaitons montrer qu’en veaux, on peut gagner sa vie et innover pour gagner mieux demain », poursuit le président. C’est l’exploitation de Christian Merret, à Henvic (29), que les visiteurs seront invités à découvrir, soit un élevage de 505 places avec Dal et démarrage en cases. Mais aussi et surtout, un élevage qui a complètement revu sa stratégie énergétique. « J’ai commencé par refaire l’isolation d’un bâtiment qui datait de 1975, il y a un an, explique l’éleveur. De là, j’ai constaté l’amélioration des performances des animaux, grâce au fait qu’il y avait moins d’écart de température dans la salle. Dans la foulée, j’ai fait réaliser un diagnostic énergie et je me suis engagé dans la rénovation d’une salle ainsi que l’installation de panneaux solaires thermiques. Pour ces investissements, j’ai été aidé par le Plan de Performance Énergétique (PPE), à hauteur de 16.000€. A terme, j’espère être autonome énergétiquement à 50% pour la production d’eau chaude.

Du chauffage solaire

L’élevage s’est en effet récemment doté de 48 panneaux solaires qui offrent la possibilité de stocker 4500L d’eau à 75°C dans des chauffe-eau. Les quelques mois de recul conduisent l’éleveur à être confiant quant à la production de ces panneaux. « Même dans une journée couverte le matin, une éclaircie d’après-midi peut suffire à leur fonctionnement. Oui le soleil breton peut chauffer l’eau ! ». L’objectif est de descendre à 50Kwh/veau produit (donnée Michel Loaec, installateur Anavelec). Par ailleurs, dans un autre domaine et afin de valoriser les déjections de l’exploitation, l’éleveur a opté pour une couverture des fosses et un prétrempage des cases qui évite la dilution du lisier et permet son épandage sur céréales. Autant de choses visibles lors de la porte ouverte.

Solaire thermique : la puissance d’absorption importe

Les panneaux installés chez Christian Merret, allemands, sont de marque Citrin Solar. « Leur puissance d’absorption, en particulier, est importante. Par ailleurs, la taille de la tuyauterie en cuivre, est supérieure à la moyenne. Enfin, nous avons porté une attention particulière à la finition des panneaux, pour que rien ne soit perdu » détaille Michel Loaëc. Installés sur une longueur de 35m, les panneaux sont orientés Sud avec une inclinaison de 45°.

Anne-Laure Lussou

Les commentaires sont fermés.

Accès facile

Non classé (1)
Presse (12)
Régulation (5)
Solaire thermique (3)
Technologies (5)
Ventilation centralisée (11)

WP Cumulus Flash tag cloud by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.